L'envoi de médicaments aux dispensaires

Publié le par Solidarité-Grèce-67

Solidarité internationale

Les dispensaires sociaux-solidaires grecs ont été créés par des bénévoles, personnels soignants et citoyens, pour permettre aux personnes qui se retrouvent sans couverture sociale (35% de la population) de pouvoir bénéficier de soins gratuits. La seule aide dont ils bénéficient vient de la solidarité nationale et internationale.

Quels médicaments récupérer ?

Tous les médicaments non périmés, plaquettes entières ou entamées (sauf s’il reste 2 comprimés!) et avec la notice.

Pas de flacons en verre. Pas de vaccins ou d’insuline. Pas de corticoïdes. Pas de médicaments qui peuvent servir de stupéfiants.

MAIS :

Les médicaments pour les adultes et les enfants.

Tout le matériel para-médical : compresses, bandes, matériel pour sondes, aiguilles, attelles.

Les tensiomètres et autre petit matériel plus lourd partiront par caravane, ainsi que les lunettes (que les gens jettent quand ils changent) à récupérer auprès des opticiens.

Ces médicaments sont réceptionnés par des pharmaciens grecs assermentés, puis distribués gratuitement sur ordonnance.

Informations utiles

Qui solliciter ?

• Votre médecin.

• Les pharmacies : normalement, elles n’ont pas le droit de donner des médicaments, elles doivent les faire brûler ("Les valoriser par la destruction" dit le texte de loi !). Si un pharmacien refuse, ne pas insister, on en trouvera d’autres, qui estiment scandaleux de détruire ce qui peut sauver des patients !

• Les infirmiers(ères) libéraux(ales) ou autres qui participent souvent de bon cœur.

• Votre entourage lorsqu’il y a changement de traitement.

--> Conseillez à vos proches de faire le « ménage » dans leur armoire à pharmacie, il reste souvent des médicaments encore sous la date de péremption.

Parfois, on ne récupère que quelques boîtes, mais elles finissent par s’accumuler.

Les lieux de dépôt:

  • CARDEK Place des Orphelins, Strasbourg (dépôt aux heures d'ouverture du CARDEK)
  • l’ASTU 13 rue du Hohwald (Stg)
  • le 3e vendredi du mois à notre réunion au “La Perestroïka” 2 rue Thiergarten (Gare de Stg)
  • le dimanche 12h à l’Eglise Orthodoxe Grecque, 7 r Manuf des Tabacs (Stg)
  • le matin des jours d'ouverture, au secrétariat de la Mairie de Ranrupt, vallée de la Bruche

Des membres du collectif trient, mettent en cartons et expédient directement aux dispensaires et pharmacies solidaires.

Coût des colis postaux en Colissimo : 2 kg : 16,50 €;  5kg : 21,20 €;  10 kg : env. 35 €

Publié dans Collectif SG67

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article